mercredi 12 juin 2013

Retour en images sur le stand des Grandes Citroën Hydrauliques à Epoqu'Auto 2012 et la CX 25 Prestige Nilsson

L'Amicale des Grandes Citroën Hydrauliques exposait sur son stand une magnifique CX 25 Prestige Nilsson.



Dès 1976, la CX Prestige séduit une large clientèle internationale composée notamment de têtes couronnées, de chefs d'Etat et d'hommes d'affaires. Erich Honecker, numéro un de la République Démocratique Allemande à partir de 1971, constitue un cas particulier. Inconditionnel de Volvo et de Citroën, celui-ci utilise au moins quinze CX Prestige, de 1978 à la fin de ses fonctions, en 1989. Au cours de la même période, d'autres CX Prestige mais aussi d'autres versions de la CX ainsi que des BX et GSA sont également utilisées par différents ministres et responsables d'administrations en Allemagne de l'est. On retrouve par exemple treize CX 25 Prestige Turbo dans le parc automobile de la STASI, l'équivalent du KGB en Allemagne de l'est.



En août 1989, les préparatifs en vue du 40e anniversaire de la République Démocratique Allemande sont en cours. Dans cette perspective, le général Schlitzer, responsable de l'approvisionnement pour le gouvernement, fait partir deux des CX 25 Prestige millésime 85 chez Nilsson, carrossier suédois établi à Laholm, afin de les faire rallonger de 60 centimètres. Pour les carrosseries spéciales (limousines, landaulets...), Nilsson est le sous-traitant de Volvo. Au même moment, une CX 25 Prestige Turbo 2 également rallongée de 60 centimètres est commandée à Pierre Tissier par les diplomates est-allemands en poste à Paris. En octobre 1989, les deux Prestige rallongées par Nilsson retournent à Berlin-est. En novembre 1989, le Mur de Berlin tombe et en 1990, les deux Allemagne sont réunifiées.

La CX 25 Prestige millésime 85 exposée était au service de Erich Honecker.
Gris Espadon avec velours Gris Rachel, boîte automatique, régulateur de vitesse, roues aluminium et pneus TRX, elle est une des deux CX Prestige rallongées par Nilsson en 1989.
Ses essuie-phare avec retenue de capot sont d'origine Citroën.

A son arrivée au parc automobile du gouvernement est-allemand en 1985, elle est immatriculée ICX 2 – 30 
et reçoit un second circuit électrique, une sirène, un gyrophare (la prise est située près de la boîte à gants) et un identifiant de la STASI, sur plaque métallique posée dans la baie moteur.

Texte : © Bruno Sobezyk Molina
© Photos Jean Luc Lamaere et  Michelle Guéritey

Aucun commentaire:

Publier un commentaire